fbpx

Les salaires des femmes dans les métiers de la data

femme

Le monde de la data science est connu comme étant un domaine qui a toujours réuni un nombre majoritaire de personnel masculin. Toutefois, ces derniers temps, la situation a changé et on commence ainsi à voir de plus en plus de femmes qui rejoignent le domaine de l’informatique et de l’intelligence artificielle. Malgré cette évolution, il convient néanmoins de remarquer que le pourcentage de personnel féminin évoluant dans l’IT reste relativement bas. Par ailleurs, la notion d’égalité homme femme dans ce secteur n’est pas toujours respectée que ce soit en termes d’opportunités ou bien en termes de salaire. Alors, quelle est réellement la place de la femme dans l’univers de la data science ? Qu’y a-t-il à savoir sur la parité entre les genres dans ce domaine ? Parlons-en dans les prochains paragraphes. 

Vers une intégration progressive des femmes dans le monde de la tech

Au début de l’année 2021, une étude menée par Michael Page Technology, avec le partenariat de Choose Your Boss, a révélé le pourcentage des postes tech occupés par les femmes. Ainsi, selon cette enquête réalisée sur un millier d’entreprises du domaine de l’IT, ce secteur compte au total 20 % de personnel féminin. Un pourcentage qui ne fait que relever le déséquilibre entre les genres qui règne dans ce domaine.

Cependant, malgré ce taux assez bas, près de 54 % des femmes interrogées affirment que la situation a connu une évolution notable durant ces 5 dernières années. En effet, aujourd’hui, le secteur de l’IT et de la data science présentent plus d’opportunités pour les femmes. On remarque, notamment, que si jusque-là les femmes ont tendance à occuper des fonctions transverses, comme les missions d’audit ou les missions de gestion de projet, plus de 7 % d’entre elles s’orientent progressivement vers les métiers de la data. On parle, entre autres, des métiers de data scientist, de data architect, de data engineers ou encore ceux du data analyst.

Une autre statistique qui témoigne de la féminisation progressive des métiers de la tech : le pourcentage des femmes IT expérimentées ne cesse d’augmenter. En effet, actuellement, on compte plus de 20 % de professionnelles comptant près de 3 ans d’expérience contre 9 % chez les hommes. En outre, les femmes enregistrant entre 4 à 7 ans d’expérience professionnelle dans l’IT s’élèvent à 13 % contre 10 % chez les personnels masculins.

Les femmes IT se sentent également mieux accueillies aujourd’hui dans le secteur de la data science qu’il y a 5 ans. En effet, les conditions de travail se sont considérablement améliorées au point de permettre l’installation d’un équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. De plus en plus de femmes ont donc accès à des postes à responsabilités dans l’IT.

En résumé, les clichés et les préjugés relatifs aux professions techniques tendent à disparaître et on assiste petit à petit à la féminisation et à la démocratisation des métiers de la data.

Des femmes qui priorisent la sécurité de l’emploi

L’étude « Emploi IT et nouveaux enjeux de recrutement » de Michael Page Technology a révélé une autre facette de la situation actuelle pour les femmes dans la tech. En effet, on remarque que peu d’entre elles sont attirées par le statut d’auto-entrepreneur ou de freelance. Plus de 64 % préfèrent notamment le statut de salarié afin de profiter de la sécurité offerte par ce statut. Chez les femmes âgées de plus de 35 ans, ce pourcentage s’élève même jusqu’à 73 %.

D’autres statistiques renforcent encore plus l’importance qu’accordent les femmes à la sécurité de l’emploi. En effet, là où les hommes sont attirés par l’intérêt des missions, les femmes employées auprès des ESN, quant à elles, insistent sur les opportunités de développement de compétences dans l’optique de maintenir leur employabilité. Toujours dans la même optique, près de 31 % des femmes de l’IT âgées entre 35 et 54 ans affirment avoir une préférence pour les grands groupes et les ETI.

Quid de la différence de salaire homme femme ?

Au niveau de la rémunération, si plus de 50 % des personnes travaillant dans le secteur de l’IT et de la data science perçoivent plus de 50 000 euros dans une année, seule 43 % des femmes dans la data gagnent le même salaire. Ce déséquilibre est principalement dû au fait que les femmes, du fait de leur intérêt pour la sécurité de l’emploi, sont plus contraintes que les hommes à négocier leur salaire. En outre, le manque d’accompagnement et de formation rend la négociation de salaire encore plus difficile. 

À noter qu’un équilibre dans la rémunération perçue par les deux genres est à prédire d’ici les 5 prochaines années. Pour cela, on compte sur l’évolution des femmes vers des postes mieux rémunérés. 

Quelques difficultés rencontrées dans la recherche d’emploi

Si les femmes dans la data commencent à occuper de plus en plus de place dans les entreprises IT, la recherche d’emploi s’avère encore difficile pour certaines d’entre elles. En effet, malgré le fait que le marché de la data et de l’IT demeure dynamique, la majorité des développeuses et des professionnelles IT âgées de moins 35 ans trouvent que la crise sanitaire a rendu le marché moins favorable.

Pour étayer cette affirmation, près de 50 % des expertes IT en quête d’emploi ne disposent aujourd’hui d’aucune piste jugée fiable contre 32 % environ chez les experts. Les différences observées dans les critères d’évaluation desdites pistes sont une potentielle explication. Mais il convient aussi de noter que les besoins des entreprises en termes de maîtrise IT et data ne cessent d’évoluer à grande vitesse. Or, encore trop peu de candidates ont intégré le réflexe de se lancer dans les formations et les auto-formations en vue d’une montée en compétences. Chez les femmes, notamment, seules 50 % d’entre elles suivent une formation en vue de l’acquisition de nouvelles compétences. Toutefois, il existe certains profils qui se démarquent en assistant à des formations professionnelles. Ces profils sont les femmes IT de moins de 35 ans (68 %), les femmes qui évoluent dans les métiers de l’infrastructure (62 %) et les développeuses (65 %).

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouver les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment au métier de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.