fbpx

Les métiers du web – Quels sont les métiers du web ?

Dans l’optique de développer leurs chiffres d’affaires, les entreprises sont tenues d’avoir une bonne présence digitale. En effet, depuis l’année 2015, la digitalisation s’est imposée comme étant un élément essentiel au développement des entreprises, et ce, quelle que soit leur taille. Celles-ci se sont alors dépêchées d’entamer, voire d’accélérer, leur transformation numérique afin de développer et de soigner leur présence tant sur les réseaux sociaux que sur le web. Un phénomène qui a conduit à l’augmentation des demandes des entreprises quant à la maîtrise de l’informatique et de la technologie en général. Cela a également conduit à l’apparition de nombreuses opportunités d’emploi, car les métiers du web font aujourd’hui partie des professions présentant un grand nombre de débouchés. Toutefois, malgré cela, il peut être difficile de s’orienter et de choisir sa voie. Vers quel métier du web se tourner ? Quels seront les métiers du web qui vont le plus recruter ? Découvrez les réponses à ces questions dans cette sélection des métiers du numérique.

Chef de projet web

Comme son nom l’indique, un chef de projet web se trouve à la tête d’une équipe dont la principale mission consiste à développer un outil ou bien une interface numérique pour le compte d’un client. Généralement, il s’agit de développer un site web, une application mobile ou encore une plateforme numérique. 

Globalement, les tâches d’un chef de projet web consistent : 

  • À étudier la viabilité du projet du client ;
  • À rédiger un cahier des charges relatant les directives afférentes au projet ;
  • À encadrer les équipes dans les différentes phases de production ;
  • À s’assurer que les phases du projet soient en accord avec les directives du cahier des charges ;
  • À veiller au respect du budget et des délais de livraison.

Cependant, de manière concrète, d’autres tâches peuvent s’ajouter à cette liste en fonction de la spécialité du chef de projet web. En effet, dans les grandes entreprises, on distingue souvent deux types de chef de projet web, à citer : 

Le chef de projet MOA ou chef de projet Maîtrise d’ouvrage 

Celui-ci assiste le client lors du processus de définition des besoins de ce dernier. Dans ce contexte, il sera amené à rédiger le cahier des charges fonctionnel, à définir le budget prévisionnel ainsi qu’à veiller au respect des coûts, de la qualité et des délais de livraison du projet. 

Le chef de projet MOE ou chef de projet Maîtrise d’œuvre

Celui-ci se charge de l’aspect technique du projet. En d’autres termes, il développe des solutions techniques pouvant répondre aux besoins du client et qui restent conformes au cahier de charge rédigé par le chef de projet MOA. 

Quelles aptitudes pour un chef de projet web ?

Qu’il soit MOA ou MOE, un chef de projet web doit présenter les atouts suivants : 

  • Maîtrise des compétences utiles en gestion et en pilotage de projet web ;
  • Capacité de gestion d’équipe ;
  • Être à la fois curieux, rigoureux, organisé et créatif ;
  • Maîtrise de plusieurs sujets techniques : communication, marketing, management et bien d’autres encore ;
  • Être empathique ;
  • Maîtrise de la conception fonctionnelle (design UI et UX) ;
  • Avoir une excellente connaissance des langages informatiques et des différentes technologies utilisées.

Enfin, en tant que responsable d’équipe, le chef de projet web doit savoir communiquer avec ses collaborateurs.

Quid de la rémunération ?

Selon son statut et ses expériences, un chef de projet web peut gagner entre 35 000 euros à plus de 46 000 euros par an.

Graphiste

La principale mission du graphiste consiste à transformer des idées en visuels de manière à faciliter la transmission de celles-ci auprès du public cible. Au sein d’une entreprise, ce professionnel est ainsi chargé de concevoir différents types d’éléments comme des logos, des affiches, des brochures, des flyers, des packagings ou encore des visuels qui seront utilisés sur le site web et les réseaux sociaux de l’entreprise.

Lors des étapes de conception, le graphiste doit faire attention à de nombreux aspects relatifs au projet. On cite, notamment, les méthodes de fabrication, c’est-à-dire, le type de support utilisé, le grammage du support ou encore la technologie d’impression utilisée. Il doit aussi veiller à ce que les typographies ainsi que les couleurs et la mise en forme utilisées soient en cohérence avec les valeurs et la charte graphique de l’entreprise.

Pour mener à bien ces tâches, le graphiste doit avoir une parfaite maîtrise des logiciels de traitement d’images et de conception graphique. Il doit aussi être créatif et avoir une bonne connaissance des codes graphiques.

En termes de rémunération, un graphiste gagne entre 20 000 euros à 40 000 euros et plus par an selon son statut et son expérience.

UX Designer

L’UX designer est un designer spécialiste en UX design qui fait référence à l’expérience utilisateur. En tant que tel, le principal rôle de ce professionnel du web est de penser une stratégie et/ou une interface à la fois intuitive et qualitative pour l’utilisateur. Le but étant de booster le temps de visite sur le site ou l’application ainsi que le taux de conversion visiteur – client. 

Pour atteindre ces objectifs, les tâches de l’UX designer consistent : 

  • À définir des personas ou des publics cibles ;
  • À imaginer un parcours utilisateur en tenant compte des motivations, des freins et des objectifs des personas ;
  • À créer des storytellings afin de susciter des émotions chez les visiteurs et les clients et de créer ainsi un lien entre ces derniers et l’entreprise.

Il est donc essentiel que l’UX designer fasse preuve d’empathie et d’écoute pour pouvoir accomplir ces tâches. Il doit aussi pouvoir répondre aux besoins des utilisateurs par l’intermédiaire de l’interface.

Niveau salaire, l’UX designer perçoit entre 25 000 à plus de 40 000 euros par an.

UI Designer ou spécialiste en UI design

Le rôle de l’UI designer est de concevoir l’interface utilisateur d’un site web, d’une application mobile ou encore d’un logiciel. Dans cette conception, cet expert vise à optimiser la navigation afin de la rendre plus claire, plus intuitive et plus fluide. Pour ce faire, il mise sur la cohérence et l’harmonie visuelle globale du parcours défini en amont par l’UX designer tout en respectant les contraintes imposées par la charte graphique de l’entreprise. Il doit aussi s’assurer de l’aspect “responsive”. Il lui faut donc adapter ce parcours à différents types de terminaux, à savoir : ordinateur, smartphone ou encore tablette. 

Pour exceller dans son travail, l’UI designer doit faire preuve de créativité et maîtriser les logiciels de création graphique et de traitement d’image.

Côté revenus, ceux de l’UI designer s’élèvent à 30 000 euros jusqu’à plus de 42 000 euros par an en fonction de son expérience et de son statut professionnel.

Développeur web

Le développeur web, comme son nom l’indique, est chargé de développer une application ou un site web. Pour ce faire, il commence par rédiger un cahier de charge dans lequel il définit les besoins et les attentes du client. Ensuite, il réfléchit à la solution technique adaptée aux besoins définis. 

Pour le développement d’un site ou d’une application web, le développeur web opte soit pour une approche directe en codant, soit pour une autre approche en ayant recours à un CMS de type WordPress ou Drupal, ou encore en utilisant un framework comme Ruby on Rails ou Symfony.

On distingue 3 profils de développeur web : 

Développeur web front-end

Celui-ci se charge du développement de l’interface visible du site ou de l’application web. Pour ce faire, il doit respecter certaines normes, à savoir les normes du W3C ou World Wide Web Consortium pour les sites web. Il doit aussi maîtriser plusieurs langages de programmation informatique dont les plus importants sont le HTML, le Javascript et le CSS.

Développeur web back-end

Comme son nom l’indique, ce second type de développeur web s’occupe du développement des faces cachées d’un site ou d’une application web. En d’autres termes, il est chargé des aspects opérationnels, techniques et logiques du site. Pour mener ses missions à bien, le développeur back-end doit avoir une bonne maîtrise des langages de programmation comme le PHP, le Python, le Ruby et le SQL

Développeur web full-stack

Ce dernier profil de développeur web est à la fois un développeur back-end que front-end. En effet, il est capable de concevoir à lui seul un site ou une application web. En termes de qualité, un développeur full-stack doit avoir les compétences requises chez les développeurs front-end et back-end. Il se doit également d’être polyvalent et curieux. Enfin, tous les développeurs web, quel que soit leur profil, doivent avoir une bonne maîtrise de la langue anglaise, celle-ci étant la langue de programmation et de coding par défaut.

Côté rémunération, le revenu annuel d’un développeur web est compris entre 25 000 et 60 000 euros selon son profil.

Développeur mobile

Le développeur mobile, ou développeur d’applications mobiles, a pour principale fonction le développement, l’optimisation et la mise à jour d’une application dédiée à un terminal mobile comme une tablette ou un smartphone. Il travaille, notamment, sur l’ergonomie de l’application afin que tous les éléments qui le composent soient adaptés à la taille des écrans des appareils mobiles.

Outre les qualités requises pour être un bon développeur, un développeur mobile doit spécialement maîtriser les langages de programmation Android et iOS.

En ce qui concerne les revenus, le salaire annuel d’un développeur mobile s’élève entre 25 000 et plus de 42 000 euros en fonction de son expérience.

Développeur logiciel

Comme son nom l’indique, ce professionnel du numérique se charge de la conception et du développement d’un logiciel pour le compte d’une entreprise ou d’un autre type de client. Le travail d’un développeur logiciel est encadré par un cahier des charges où sont mentionnés les caractéristiques, les paramètres et les fonctionnalités du futur logiciel.

En termes de compétences, il est important que le développeur logiciel maîtrise les langages de programmation logiciels tels que Python, Eclipse, Php, JS, Java et bien d’autres encore.

Selon son profil, un développeur logiciel gagne en moyenne entre 35 000 et 60 000 euros et plus par an.

Développeur jeux vidéo

Ce type de développeur conçoit, programme et développe des jeux vidéo. Il est, notamment, en charge de l’amélioration de la cohésion globale du jeu ainsi que de ses performances et de sa fluidité. Pour ce faire, le développeur jeux vidéo est alors amené à réaliser de nombreux tests en vue d’identifier les éventuels bugs et afin de pouvoir apporter les corrections nécessaires pour les éliminer.

Niveau rémunération, un développeur jeux vidéo senior peut gagner plus de 60 000 euros par an, contre une rémunération à partir de 25 000 euros par an chez un profil junior.

Traffic manager

Aussi connu sous la dénomination de responsable en gestion du trafic web ou encore responsable de l’acquisition, le traffic manager est chargé d’optimiser et d’analyser le trafic d’utilisateurs sur un site web. Son objectif ? Optimiser la visibilité dudit site web et générer un maximum de trafic afin de booster les chiffres d’affaires de l’entreprise.

Pour atteindre ces objectifs, le traffic manager peut s’y prendre de différentes manières dont ci-dessous quelques-unes : 

  • Optimisation (naturelle et/ou payante) du référencement du site ;
  • Achat d’un ou de plusieurs espaces publicitaires sur le web et les réseaux sociaux ;
  • Création de backlinks et de partenariats stratégiques ;
  • Amélioration de l’accessibilité du site ;
  • Élaboration d’une ou de plusieurs campagnes e-mailing ;
  • Amélioration de l’ergonomie du site

Il doit aussi avoir une parfaite maîtrise des différents outils d’analyse et de suivi de statistiques comme Google Search Console ou encore Google Analytics. À part cela, une bonne connaissance des langages informatiques et des techniques de référencement est aussi nécessaire.

Concernant les revenus moyens, ceux d’un traffic manager sont compris entre 25 000 et 40 000 euros par an.

Expert SEO

Il s’agit d’un expert en référencement naturel dont la principale mission consiste à améliorer la visibilité d’un site web. En d’autres termes, il est en charge d’optimiser la position du site sur les moteurs de recherche en utilisant différentes techniques de référencement naturel. Pour cela, l’expert SEO utilise des mots-clés spécifiques. Il doit aussi créer des contenus aussi captivants que pertinents.

Le salaire d’un expert en référencement naturel varie de 21 000 euros à plus de 60 000 euros par an selon son statut professionnel et son niveau d’expertise.

Rédacteur web

Comme son l’indique, le métier du rédacteur web consiste à créer des contenus rédactionnels à destination du web et parfois des réseaux sociaux. Il peut s’agir d’articles de blog, de fiches produits, de landing page, etc.

Pour pouvoir produire des contenus qui attirent, un rédacteur web doit avoir une bonne culture générale ainsi qu’une parfaite maîtrise de la langue de rédaction. Il doit également avoir une notion du SEO et des techniques d’écriture pour le web.

Selon son expérience, le salaire annuel moyen d’un rédacteur web est estimé entre 25 000 à plus de 33 000 euros.

Community manager

La principale tâche d’un community manager est de gérer une communauté en ligne. Généralement, il s’agit d’une communauté sur les réseaux sociaux. Ainsi, une parfaite maîtrise de ces derniers (Facebook, YouTube, Instagram, TikTok, Whatsapp, Snapchat, …) est essentielle.

À part la gestion de communauté, le community manager est aussi chargé de l’établissement d’une stratégie de communication permettant d’optimiser la présence et la visibilité d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Dans ce contexte, il définit son public cible et ses objectifs. Il se charge de la création, de la publication et de la programmation de différents contenus. Enfin, il évalue les résultats de ses actions et apporte des corrections si nécessaire.

En termes de revenus, un community manager perçoit en moyenne 28 000 euros par an.

Data analyst

Un data analyst a pour principale mission l’analyse et le traitement des données collectées par l’entreprise à laquelle il est rattaché. Son objectif est d’interpréter les données recueillies, de trouver une relation entre elles et de les utiliser afin d’optimiser les chiffres d’affaires de l’entreprise. 

Pour mener à bien ses missions, un data analyst doit avoir une bonne connaissance des statistiques, de la data science et de l’informatique. Il doit aussi connaître au moins un langage de programmation informatique.

Côté salaire, celui de ce professionnel du big data est compris entre 25 000 euros à 60 000 euros par an selon son niveau d’expertise et son statut professionnel.

Consultant en webmarketing

Les services d’un consultant en webmarketing sont sollicités quand une marque ou une entreprise a besoin d’améliorer sa présence et sa visibilité sur le web à travers un site vitrine, une e-boutique et/ou les réseaux sociaux. En effet, en tant qu’expert dans le domaine du marketing digital, les conseils et l’expertise du consultant webmarketing sont les bienvenus lors de la transformation digitale d’une entreprise.

Pour le bien de ses missions, ce professionnel du web doit avoir les qualités suivantes : 

  • Très bonne connaissance du marketing global et du marketing digital ;
  • Bonne maîtrise des réseaux sociaux et du web ;
  • Capacité à élaborer une stratégie de communication ;
  • Capacité à gérer un projet de communication et de marketing digital ;
  • Curieux des nouveautés et des actualités concernant le monde digital ;
  • Soif d’apprendre, étant donné que le secteur du marketing digital ne cesse d’évoluer ;

Enfin, un consultant en webmarketing doit avoir le sens de l’écoute et de la communication.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouvez les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment aux métiers de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.