Comment faire une reconversion professionnelle ?

Phénomène de longue date dans le monde du travail, la reconversion est de plus en plus récurrente et touche un vaste panel d’actifs : salariés, chômeurs, travailleurs indépendants, ainsi de suite. Elle concerne près du quart des actifs français en 2021 (22% de 2010 à 2015). Chaque personne qui change de carrière professionnelle avance sa raison : ras-le-bol de son ancien travail, difficulté à trouver un emploi correspondant à son cursus, besoin d’intégrer un secteur plus porteur d’emplois ou plus rémunérateur, envie de changer de vie…

Mais la reconversion professionnelle est rarement couronnée de succès quand on la réalise de façon irréfléchie et de manière individuelle. Beaucoup rejoignent et restent en situation de chômage plus longtemps que prévu par exemple, ou reviennent à contrecœur à leur ancienne situation. Alors, comment mener à bien ce changement ? Par quelle étape commencer ?

Comment entamer une reconversion professionnelle ?

Pour beaucoup de citoyens, il s’agit d’un véritable bouleversement qui amène à des concessions profondes en termes de mode de vie, de choix d’environnement social et, parfois, de valeurs, etc. Bien évidemment, il s’agit aussi de se forger de toutes nouvelles compétences. C’est une question délicate qui mérite avant tout une reconsidération de sa situation actuelle. Véritable introspection, elle doit être suivie d’une recherche analytique sur sa nouvelle orientation professionnelle. Celle-ci est primordiale pour bien saisir tous les enjeux, les avantages mais aussi les limites qu’elle présente. Quelques questions préalables s’imposent.

Pourquoi changer de métier ?

Se poser des questions sur ses motivations en quittant son secteur d’activité est l’étape préliminaire à toute décision qui déboucherait sur un programme de reconversion professionnelle. En dehors d’une transition forcée (chômage, etc), il convient de faire le point sur les aspects déterminants qui suscitent le plaisir au travail : environnement, ambiance, valeurs, volume ou technicité des tâches par exemple. Il sera ainsi plus aisé de rationaliser ce qui manque à votre situation actuelle pour avoir un niveau de bien-être au moins acceptable. Autrement dit, il faut évaluer tous les facteurs qui pourraient encourager ou faire renoncer à ce projet professionnel.

Quel métier choisir pour une reconversion réussie ?

La reconversion professionnelle est un saut périlleux. Il vaut mieux être au fait des caractéristiques, de la situation et des évolutions du milieu que l’on souhaite intégrer. En effet, en dehors de la phase transitoire durant laquelle on apprend encore le nouveau métier, il faut aussi considérer le caractère concurrentiel de tous les secteurs de travail actuels. Il faut aussi tenir compte de ses propres aptitudes à apprendre un nouveau métier ou à utiliser ses compétences dans un secteur différent. Un individu souhaitant par exemple se reconvertir dans le secteur du big data devra impérativement se familiariser avec la data science. Apprendre à concevoir un programme informatique peut être une bonne entrée en matière. 

Quels moyens pour se reconvertir ?

Pour changer de cursus professionnel, il faut évidemment avoir le bagage intellectuel, les connaissances et les compétences nécessaires. C’est donc ce qui fait le plus défaut quand on s’attaque à un nouveau cadre professionnel. Mais en outre, sachant qu’il s’agit d’un véritable changement de vie, il faut également avoir assez de visibilité sur le plan financier. Il arrive que l’on doive financer une partie de sa formation pendant la période de transition. De plus, il est possible que vos premiers salaires dans ce nouvel emploi soient potentiellement revus à la baisse par rapport à vos dernières rémunérations. Mais une autre problématique peut aussi bloquer ce type de projet : comment se reconvertir quand on ne sait pas quoi faire ? 

CEP : une aide complète pour la reconversion professionnelle

Le CEP ou Conseil en évolution professionnelle est un ensemble d’aides gratuites qui permet à chaque candidat à la reconversion de maximiser ses chances. Le CEP est un service d’orientation qui aide à faire le point sur ses besoins, à évaluer la faisabilité du projet professionnel. Il accompagne le candidat dans l’élaboration d’une stratégie et l’évaluation de ses capacités. Enfin, il aide à déterminer les compétences et les financements à acquérir pour venir à bout du projet.

Il s’agit d’un dispositif accessible à un tout le panel d’actifs aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé. 

Reconversion professionnelle : vers qui se tourner pour trouver le CEP adéquat ?

Mis en route dans un cadre de réforme en 2014 et se basant sur l’art 6111-3 du Code du travail (« Toute personne dispose du droit à être accompagnée, conseillée en matière d’orientation professionnelle… »), le CEP affecte des opérateurs spécifiques à différentes catégories d’actifs. Alors, qui contacter pour une reconversion professionnelle ?

  • Pour les demandeurs d’emploi : Pôle emploi, Cap emploi et les missions locales ;
  • Pour tous les cadres en emploi ou demandeurs d’emploi : l’Apec ;
  • Pour les personnes en situation de handicap : Cap Emploi
  • Pour tous les salariés du privé : Fongecif ou Fonds de Gestion des Congés individuels de Formation

A noter que le CEP n’est pas une offre de formation. Mais les opérateurs peuvent faciliter cet accès.  Par exemple, Pôle Emploi achète souvent des formations auprès de partenaires, particulièrement dans les cas des secteurs très tendus (offre largement plus importante que la demande), pour faciliter la vie à ses demandeurs de CEP.

Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

Un salarié en CDI peut accéder au CEP du Fongecif sans l’accord de son employeur, mais doit cibler ses temps libres pour les séances d’aiguillage. En l’occurrence, le Fongecif prend en charge les personnes de plus de 40 ans, en seconde partie de carrière, ou salariées dans des TPE ou PME. Pour accéder à une formation en CPF de transition professionnelle, en vue d’une formation longue et certifiante, l’intéressé devra avoir été salarié depuis au moins deux ans, dont une année dans la même société.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouver les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment au métier de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Autres Articles

Expert en sécurité des Cloud
Tout savoir sur Docker en 2023
Plateforme logicielle open-source Docker est une plateforme logicielle open-source permettant de créer,...
Responsable de la sécurité de l'information
Data Analyst Fiche métier 
Le Data Analyst et le Data Scientist sont deux professionnels qui assurent la gestion et l’analyse des...
pexels-kampus-production-8171221
La Data Science : Les points clés d'une formation réussie
Vous recherchez un emploi dans l’IT, le domaine de la data science ou de l’IA, mais vos compétences en...

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.