fbpx

Relations sociales au sein de l’entreprise : l’essentiel à savoir

L’entreprise est un milieu évolutif où de nombreux intérêts divergent. C’est donc un terrain pour le moins propice aux conflits générateurs de régression. Mais le travail et son environnement étant source de richesse pour toutes les parties prenantes, ils peuvent être considérés comme source d’épanouissement et de satisfaction pour le salarié. Le plaisir qu’en tirerait le travailleur est, lui, source de productivité pour l’entreprise.

Pour limiter les sources de désaccord, trouver un point d’équilibre entre toutes ces exigences et favoriser le bon fonctionnement de l’entreprise, on met en avant le concept de relations sociales dans l’entreprise. Mais en quoi cela consiste-t-il et pourquoi est-ce donc considéré comme source d’équilibre ? Explications.

Définition et typologie des relations sociales dans l’entreprise

Dans une entreprise, il est central de préserver la coordination des liens de collaboration et des liens sociaux entre tous les individus et entités qui la composent. Cela permet de favoriser, voire d’optimiser l’accomplissement des différentes tâches nécessaires pour la mise en œuvre de ses activités économiques. Les relations sociales dans l’entreprise tiennent en cela une double définition.

  • Il s’agit d’un lien créé entre les parties prenantes : entre les employés eux, mais aussi avec les cadres et dirigeants. 
  • C’est l’ensemble de toutes les actions visant à préserver ce lien et à le rendre fructueux.

De par cette seconde définition, on peut tirer deux caractéristiques des relations sociales en entreprise : 

  • C’est un ensemble d’interactions informelles qui consistent à mettre en relation des individus, à rester au fait de leurs besoins et de leurs exigences, et à diffuser la culture d’entreprise.
  • Il en ressort des interactions formelles : organisation sociale entre salariés et dirigeants, mise en place de plateformes de négociation, ainsi de suite.

Objectifs des relations sociales en entreprise

La coordination des activités de l’entreprise est grandement fonction de l’autorité de l’employeur et du système hiérarchique mis en œuvre au sein de l’établissement. Pour l’entreprise, il s’agit d’organiser un mécanisme de production et de service censé assurer le fonctionnement et le développement des activités. Pour les employés, il s’agit forcément avant tout d’un environnement de contrainte à multiples facettes. Dans cet environnement, on est face à un lien de subordination issu d’un accord qu’on appelle contrat de travail, à travers lequel le travailleur s’est engagé à accomplir des tâches et à respecter certaines règles d’entreprise, contre rémunération.

Autrement dit, les objectifs des deux parties sont pour le moins différents même s’ils visent la même finalité. Le travailleur aspirera à un traitement salarial avantageux et des conditions de travail améliorées, tandis que l’entreprise visera des bénéfices et une optimisation des moyens de production. Des divergences et des désaccords peuvent alors émerger. C’est dans ce cadre de risque latent de conflits que les relations sociales et les entités qui s’en chargent entrent en jeu.

Il s’agit de trouver un bon équilibre. Il y a d’une part la performance économique de l’entreprise : sa productivité, son rendement et sa croissance. D’autre part, il y a sa performance sociale qui touche à la mise en place d’un climat social favorable, la préservation du bien-être et du plaisir au travail. Les services de relations sociales devront s’efforcer ou s’assurer de concilier les exigences divergentes, dans le but de satisfaire à la fois les objectifs des salariés et ceux de employeurs.

Organisation des relations sociales en entreprise

Considérées dans leur définition comme relations formelles entre les dirigeants et les employés, les relations sociales en entreprise sont un concept séculaire correspondant à la notion de dialogue social. Raffermies de manière régulière depuis la fin du XIXe siècle, elles font aujourd’hui l’objet d’une législation pour le moins abondante. De manière générale, les réglementations en la matière touchent à leur organisation. Ainsi, en France, ce volet formel des relations sociales d’entreprise se met en place comme suit :

  • Pour les entreprises de 11 salariés et plus, le dialogue passe par ce qu’on appelle le comité social et économique (CSE) instance représentative élue par les salariés de 3 mois d’ancienneté. Il est composé de l’employeur et d’un nombre d’employés correspondant à l’effectif de l’entreprise. Le CSE est consulté une fois par an pour des questions diverses : situation financière de l’entreprise, ses orientations stratégiques, les nouvelles conditions de travail, des changements majeurs dans la société…
  • Pour les sociétés avec un effectif supérieur à 50 salariés, le délégué syndical est membre de droit du CSE. La négociation dans ce cadre porte sur les accords collectifs annuels : salaires et avantages salariaux, organisation du travail en général, autres revendications du personnel…

Chaque pays en Europe dispose de sa propre organisation des relations sociales en entreprise. A la différence de certains États qui gardent une mainmise, d’autres gouvernements interviennent le moins possible dans la réglementation du dialogue social, en laissant les rênes aux syndicats et au patronat.

Qui sont les acteurs des relations sociales en entreprise ?

De façon globale, tous les membres du personnel, patronat compris, sont potentiellement des intervenants dans la mise en place et le mise en œuvre des relations sociales de leur entreprise. Quant aux interactions formelles, elles sont généralement déterminées par le chef d’entreprise qui se charge d’initier le dialogue. Les inputs recueillis proviennent généralement des responsables des ressources humaines qui se chargent des informations, des représentants syndicaux et du Comité social et économique.   

Il existe donc aussi en parallèle un responsable désigné de l’organisation des interactions informelles et formelles, qu’on appelle aussi Chargé ou Chef de service des relations sociales. Mais quel est le rôle du service relations sociales dans une entreprise ? En somme, cette entité rattachée à la DRH se charge aussi bien de l’organisation des informations et du dialogue social, que de la bonne réalisation des accords conclus en CSE. Il veille aussi à la bonne pratique de la législation sociale et de la convention collective des droits du travail.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouver les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment au métier de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.