fbpx

Quand la tech fait peser des risques sur le droit à l’avortement

À l’ère de la technologie, il peut être facile d’oublier que de nombreuses choses sont encore en danger. L’une de ces choses est le droit à l’avortement. Les nouvelles technologies offrent aux gens de nouveaux moyens de suivre et de surveiller ce que les femmes font de leur corps. Cela crée un dangereux précédent pour notre société, et pourrait conduire à un moment où les femmes n’auront plus le contrôle de leurs propres droits reproductifs. Nous devons nous opposer à ces technologies et faire en sorte que nos voix soient entendues !

En 2013, le monde de la technologie était en émoi après les révélations selon lesquelles la National Security Agency collectait des données sur les citoyens américains par le biais de diverses plateformes en ligne. L’indignation suscitée par l’espionnage de la NSA s’est calmée ces dernières années, mais une nouvelle controverse se prépare dans le monde de la tech, qui concerne cette fois le droit à l’avortement. Certaines entreprises technologiques développent des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) capables de déterminer si une femme envisage de se faire avorter. Bien que ces algorithmes puissent avoir de bonnes intentions, ils pourraient finir par mettre en danger le droit des femmes à l’avortement en révélant leurs informations confidentielles à des tiers. Cette question ne manquera pas de susciter un débat animé entre les passionnés de technologie et les défenseurs des droits reproductifs. Restez à l’écoute pour suivre l’évolution de cette affaire.

1. Quelles sont les dernières menaces contre le droit à l’avortement aux États-Unis et comment fonctionnent-elles ?

Avec la récente nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême des États-Unis, de nombreuses personnes s’inquiètent de l’avenir du droit à l’avortement en Amérique. Cela est d’autant plus vrai que Kavanaugh a un passé de soutien à la législation anti-avortement. En outre, le président Donald Trump a clairement indiqué qu’il avait l’intention de tout faire pour restreindre l’accès à l’avortement. Cela signifie que nous pouvons nous attendre à d’autres attaques contre Roe v. Wade dans les années à venir. Si vous avez à cœur de préserver le droit des femmes à choisir, c’est le moment de vous impliquer et de lutter pour ces droits. Il existe de nombreuses façons d’aider, et l’une d’entre elles est de faire un don à des organisations comme NARAL Pro-Choice America ou Planned Parenthood. Ces organisations sont en première ligne de la lutte pour les droits reproductifs, et elles ont plus que jamais besoin de votre soutien.

Une autre menace pour le droit à l’avortement se présente sous la forme de nouvelles technologies capables de suivre et de surveiller le cycle reproductif d’une femme. Ces technologies peuvent être utilisées pour déterminer si une femme est enceinte et, le cas échéant, à quel stade de sa grossesse. Ces informations pourraient ensuite être utilisées pour contraindre une femme à avorter ou pour l’empêcher de se faire avorter tout à fait. Ces technologies constituent une menace directe pour le droit à la vie privée des femmes et doivent être combattues.

Si les droits reproductifs vous tiennent à cœur, c’est le moment de vous impliquer et de lutter pour ces droits. Il existe de nombreuses façons d’aider, et l’une d’entre elles consiste à faire des dons à des organisations telles que NARAL Pro-Choice America ou Planned Parenthood.

2. Que peuvent faire les gens pour protéger leur accès à des avortements sûrs et légaux ?

Alors que de plus en plus de données sont collectées sur les avortements, il devient de plus en plus important de protéger l’accès des personnes à des avortements sûrs et légaux. Ces data peuvent être utilisées pour aider les décideurs politiques à prendre des décisions éclairées sur la meilleure façon de protéger les droits des personnes qui ont besoin d’avorter. Il est essentiel que nous disposions d’informations précises sur l’avortement afin de nous assurer que chacun a accès aux soins dont il a besoin.

Il existe de nombreuses façons d’aider à protéger l’accès à des avortements sûrs et légaux. L’une d’entre elles consiste à faire des dons aux organisations qui pratiquent des avortements ou qui luttent pour les droits génésiques. Un autre moyen est de vous informer et d’informer les autres sur l’importance de l’avortement et sur la façon dont il aide les gens. Enfin, vous pouvez vous impliquer dans le processus politique et lutter pour des politiques pro-choix au sein de l’Union européenne.

Faites des dons aux organisations qui pratiquent l’avortement ou qui luttent pour les droits reproductifs.

Informez-vous et informez les autres de l’importance de l’avortement et de la façon dont il aide les gens.

Participez au processus politique et luttez pour des politiques pro-choix dans votre pays ou votre région. Chaque action compte lorsqu’il s’agit de protéger l’accès à des avortements sûrs et légaux.

3. Comment la technologie a-t-elle joué un rôle dans les récentes attaques contre le droit à l’avortement ?

Selon l’Institut Guttmacher, depuis 2010, plus de 50 attaques ont été perpétrées contre des cliniques d’avortement aux États-Unis. Dans de nombreux cas, ces attaques sont menées à l’aide de la technologie. Par exemple, en 2015, un homme a été condamné à 17 ans de prison pour avoir créé un site web qui permettait aux gens d’identifier les fournisseurs d’avortement dans des États spécifiques. Ce type d’attaque peut être particulièrement dangereux pour les travailleurs des cliniques et les patients. Il est important de comprendre comment la technologie est utilisée pour cibler les prestataires d’avortement, afin que nous puissions protéger à la fois les cliniques et les personnes qui en dépendent.

La technologie a également été utilisée pour cibler des prestataires d’avortement individuels. En 2016, un médecin qui pratiquait des avortements a été tué à son domicile par un homme qui le harcelait en ligne. Ce type d’attaque ciblée est rendu possible par la disponibilité des informations personnelles sur Internet. Il est important d’être conscient des dangers liés au partage de trop d’informations personnelles en ligne. Le ciblage des prestataires de services d’avortement n’est pas nouveau, mais la technologie l’a rendu plus facile que jamais. Nous devons être vigilants dans notre lutte pour les droits reproductifs et nous assurer que nous ne nous mettons pas en danger.

Soyez conscient des dangers de partager trop d’informations personnelles en ligne. Ne donnez pas d’informations personnelles sur vous-même ou sur votre famille. Malgré les risques qui accompagnent toute nouvelle technologie, il est important de se rappeler que l’utilisation d’applications de suivi menstruel n’est pas intrinsèquement dangereuse. Il existe même des alternatives respectueuses de la vie privée, comme Drip ou Euki. Avant d’éliminer toutes les applications de suivi des menstruations, pesez bien le pour et le contre.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouvez les formations Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment aux métiers de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié ! 

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.