Optimisation du partage de données pour une meilleure performance

Les données jouent un rôle important dans la vie de l’être humain, on peut dire que c’est le ciment qui maintient les gens ensemble dans plusieurs aspects de la vie moderne. C’est d’autant plus vrai qu’aujourd’hui dans les entreprises on génère chaque jour un nombre incalculable de données (des téraoctets et des téraoctets). Si les organisations et compagnies peuvent aujourd’hui utiliser toutes ces données avec efficacité, c’est grâce aux différentes stratégies, techniques et outils qui composent le partage des données. C’est la raison pour laquelle le partage de données a grandement gagné en popularité au cours de ces dernières années.

Dans cet article nous allons exposer comment se passe le partage des données dans les entreprises et sa signification. Nous verrons également les différentes techniques et outils utilisés ainsi que le rôle du processus pour lutter contre le cloisonnement des données et exposer l’atout majeur du partage efficace de données afin d’optimiser les résultats commerciaux.

Partage de données : qu’est-ce que c’est ?

Le partage de données est une technique qui permet de rendre un fichier (audio, vidéo, texte, etc.) accessible à plusieurs personnes. Il peut s’agir d’une équipe d’employés d’une même entreprise ou d’un partenaire de l’entreprise. Il se peut également qu’il s’agisse de rendre les données publiques pour que tout le monde puisse y accéder. C’est une technique qui facilite et accélère grandement la manière de travailler. Avec peu de temps perdu et un accès facile à toutes les données utiles pour effectuer leur travail, une équipe commerciale peut obtenir de meilleurs résultats.

Avec la mise en place d’une politique de partage de données au sein d’une entreprise, ces dernières circulent librement dans toute l’entreprise. Ainsi, elles sont accessibles par toutes les équipes à tout moment en cas de besoins. Cela évite les problèmes de l’isolation des données au sein d’un seul service ou d’une seule équipe et qu’elles soient totalement inaccessibles.

Le partage de données : Une solution pour éviter le cloisonnement des données

Pour de nombreuses raisons, le partage de données est monté en puissance et est devenu très important pour les entreprises. 

La première et la plus évidente c’est qu’il donne l’opportunité à toutes les équipes commerciales de pouvoir compter les unes sur les autres. Cela va leur permettre d’effectuer leurs tâches respectives afin de répondre le plus favorablement possible aux intérêts de l’entreprise. En effet, grâce au partage de données, la communication et la collaboration entre les différents services sont facilitées et accélérées.

La deuxième raison est non moins importante que la première. Au contraire, elle est même l’une des raisons principales qui ont poussé les entrepreneurs à se focaliser sur le partage de données. Effectivement, le partage de données est devenu la solution directe face à la difficulté et à l’inefficacité de la collecte des données engendrées par les silos de données. Malgré que la formation des silos ne soit pas née d’une mauvaise intention, ces derniers représentent un énorme danger. Cela a été prouvé ces dernières années.

Principaux risques que les silos de données peuvent apporter

Les silos de données peuvent mettre une entreprise en danger à cause de leur inefficacité. Voici certains risques que l’entreprise encourt : 

Accessibilité restreinte : à cause du cloisonnement, les bases de données ou toutes autres sources de données à ne pouvoir être consultés que par des unités commerciales spécifiques. Il se peut aussi que les données soient cloisonnées dans des endroits inaccessibles. De ce fait, toutes les personnes en dehors de ces unités spécifiques auront du mal à accéder à ces données. Ils peuvent même ne pas y accéder du tout et ne pourront donc pas les utiliser en cas de quelconques besoins.

Limitation de la collaboration : la réussite d’un projet ou le développement d’une entreprise dépend de l’efficacité de la collaboration entre les différents départements. Prenons par exemple le département marketing, ce dernier ne peut mettre en place des campagnes de publicité efficace sans accéder à toutes les données provenant des divers secteurs de l’entreprise. C’est uniquement en ayant toutes les données nécessaires qu’il peut générer des pistes de vente et atteindre les objectifs commerciaux fixés par l’entreprise.

Problème de perspective global : Avec un cloisonnement courant de données entre les départements, il est impossible d’exécuter un projet d’analyse efficace et efficiente. Pourquoi ? Tout simplement parce que les équipes en charge des données ne peuvent pas facilement mettre en place un tableau complet de l’écosystème de données de l’entreprise.

Problème d’intégrité des données : En poussant l’analyse plus loin, on peut constater que le cloisonnement des données peut porter préjudice à l’intégrité des données dans tout l’ensemble de l’entreprise. Certaines données peuvent être incomplètes ou sujettes à des incohérences dans les rapports. Il peut aussi y avoir des redondances qui font perdre de l’espace ou encore des ressources mal utilisées entraînant ainsi leur inefficacité.

Biais des données : cela se traduit par le fait que les utilisateurs se basent sur les données qui leur sont accessibles pour prendre des décisions sur la base de ces données. Mais ils ne connaissent pas l’existence des autres données. La raison est que, comme ces autres données sont cloisonnées, ils ne peuvent pas avoir accès à d’autres sources de données pour prendre des décisions. Il y a donc un risque de biais des données et donc des erreurs dans la prise de décisions.

Risques liés aux pertes : les données étant cloisonnées dans des silos de données, il y a un risque de perte. Les bases de données peuvent être perdues ou détruites en raison de divers incidents. Cela peut aussi causer des pertes financières conséquentes pour l’entreprise, si les données sont stockées dans des bases de données hors site.

Ce que nous venons de citer-là ne sont qu’une partie des problèmes que le cloisonnement des données peut causer. Malgré la preuve apparente des risques encourus dus au cloisonnement des données, de nombreuses entreprises utilisent encore les silos de données. Certaines d’entre elles optent même pour le cloisonnement des données, mais ces dernières n’ont sûrement pas encore totalement compris les atouts que peut leur apporter le partage de données. Pourtant, il semble que cette approche soit la clé de la réussite dans les années à venir et pour améliorer les performances en entreprise il faudra bien s’y mettre.

Le partager de données : un atout pour obtenir de meilleurs résultats commerciaux

Selon une enquête récente effectuée par Gartner, bien que certains départements de l’entreprise se montrent réticents à faire le partage de données, il est indéniable que les entreprises qui le font sont celles qui obtiendront des résultats positifs.

On a pu constater que les Chief Data Officers (CDO) qui ont grandement utilisé la technique de partage de données au sein de leurs équipes de données et d’analyse (D&A) ont obtenu  “1,7 fois plus d’efficacités pour montrer une valeur démontrable et vérifiable aux parties prenantes D&A”. 

L’enquête a aussi révélé que l’élimination des silos de données et la promotion du partage des données n’ont pas seulement aidé les équipes à convaincre les décideurs. Il prévoirait également que d’ici l’année 2023, les entreprises qui utilisent cette technique passeraient largement au-devant de ceux qui n’y ont pas accordé trop d’importance “sur la plupart des mesures de valeur commerciale”

Lydia Cloughtery Jones, directrice analyste senior chez Gartner, possède plus de vingt ans d’expérience dans le secteur des données. Elle a expliqué que le partage des données était  le meilleur moyen d’obtenir des données plus pertinentes. Il permet de générer des données et des analyses plus solides afin de faire face aux défis commerciaux et atteindre les objectifs de l’entreprise. Les dirigeants de D&A qui encouragent le partage des données reçoivent plus d’engagement et d’influence de la part des parties prenantes comparées à ceux qui ne le font pas.”

Les principaux avantages du partage de données

Grâce à la technologie de pointe et les nombreux outils et pratiques de gestion de données, chaque entité commerciale peut se partager des données de manière efficace, rapide et efficiente avec les autres départements qui en ont besoin. Et cela à n’importe quel moment

Il existe aujourd’hui de nombreux logiciels permettant de partager des données efficacement et en toute sécurité.

Au niveau de l’entreprise, toutes les initiatives d’analyse peuvent compter sur le partage de données. Effectivement, les analystes ont la chance d’accéder à toutes les données utiles à tout moment et peuvent ainsi effectuer l’évaluation exhaustive des performances de l’entreprise.

Pareillement, la collaboration interfonctionnelle comme les campagnes marketing et créatives conjointes sont fluidifiées et optimisées. Les équipes logistiques peuvent avoir librement accès à toutes les données concernant les achats et les stocks. 

Des coûts réduits, des risques atténués, une meilleure prise de décision et même l’augmentation de revenus nets font partie des avantages que le partage de données peut offrir à une entreprise ou une organisation.

Une efficacité prouvée

D’après une récente étude effectuée sur les entreprises, nous avons pu établir des preuves concrètes et indéniables de l’importance du partage de données pour les entreprises qui l’ont utilisé depuis environ 2 à 3 ans.

Selon les indicateurs clés de performance (ICP), on peut constater : 

 

  • une augmentation de 14 % de l’efficacité du flux de travail
  • une amélioration de 15% de la satisfaction client
  • et une réduction de 11% des coûts

Selon cette même étude, si les entreprises utilisent efficacement les techniques de partage de données, leurs bénéfices financiers pourraient augmenter de 9 % par rapport à leurs revenus annuels pendant les cinq ans à venir.

Le partage des données permet d’optimiser les relations entre collègues et favorise la solidarité au sein d’une entreprise tout en facilitant la coopération entre les différentes équipes de travail. Selon Gartner, il fait partie de ce qu’il appelle la “confiance numérique”. 

Lorsqu’une entreprise met en place une atmosphère de confiance numérique et d’ouverture des données, elle sera plus à même d’obtenir des résultats positifs de la part de leurs écosystèmes de partage des données. 

La stratégie de partage de données n’est pas bien vue par les chefs d’entreprise ou de service qui aiment avoir le contrôle et qui veulent garder pour eux-mêmes les données importantes. Le plus grand problème ici, c’est qu’il y a un grand manque de confiance en l’équipe de la part de ces leaders. Pourtant, ils ne pensent pas aux nombreux avantages que le partage de données peut apporter à leurs entreprises ou à leurs services.

Un grand avantage face à la montée en puissance du télétravail

Le partage de données en ligne est un grand atout pour les entreprises qui emploient des gens en télétravail. Elle permet à chaque employé de travailler à partir de n’importe quel endroit. Les utilisateurs ont ainsi la possibilité de travailler de chez eux ou de leur domicile ou tout simplement dans un lieu public. Il est possible d’effectuer des tâches liées à son travail ou d’étudier directement depuis son iPhone ou son iPad. Le résultat est une augmentation de la productivité et une amélioration significative de la vie personnelle et professionnelle des utilisateurs.

Exemple de cas d’utilisation du partage de données

Pour prouver plus concrètement l’importance et l’utilité du partage de données, examinons comment les entreprises et les organisations l’exploitent.

Prenons l’exemple de certaines grandes entreprises pharmaceutiques comme AstraZeneca, GSK, Johnson & Johnson et plusieurs autres. Ces dernières avaient mis en place une stratégie de partage de données pilotées par des algorithmes d’apprentissage machine (ML) avant la pandémie de COVID-19. Grâce à cela, chaque entreprise a pu bénéficier des données de découverte des unes et des autres. Cela est sûrement l’une des principales raisons qui ont permis d’accélérer le développement du vaccin contre le COVID-19.

La mise en place d’une stratégie de partage de données est aussi une solution idéale pour les organisations médicales. Le partage de données entre les hôpitaux permet d’offrir aux patients un service plus rapide et d’une qualité supérieure.

Au Rajasthan, l’État a décidé de mettre en place une stratégie de partage et d’intégration de données pour permettre une exploitation optimale des données dans tous les secteurs de la protection sociale à la santé publique.

 

Dans le domaine commercial, si nous prenons l’exemple des créateurs de jeux vidéo, ces derniers font un recueil sur les joueurs lorsqu’ils jouent. Ils les partagent ensuite avec leurs équipes de marketing afin d’établir une meilleure stratégie de vente et offrir une meilleure expérience client aux utilisateurs. Tout cela est bien sûr effectué en respectant les lois applicables en matière de confidentialité des données.

Le partage de données peut également être utilisé dans le domaine de la restauration. En effet, l’association de restaurants décontractés Brinker International a elle aussi pu tirer parti de la stratégie d’intégration et de partage de données soutenue par une plateforme analytique hybride multi-cloud. Cela leur a permis de reporter et d’analyser rapidement ses outils de stockage de données dans le cloud et sur site.

Faire attention aux problèmes que pourrait causer le partage de données dans l’entreprise

Des problèmes peuvent survenir si la mise en place de l’écosystème de partage de données est faite dans la précipitation ou s’il a été mal fait.

À chaque situation sa stratégie de partage de données. Si une entreprise ou une institution vise à optimiser ses processus de détection de fraude, le pipeline de données ne doit pas débuter par un traitement par lots, mais par des analyses en temps réel.

Si c’est, le pipeline commence par un traitement par lot, les transactions ne peuvent pas être traitées rapidement. Ainsi, il ne pourra pas détecter la fraude en temps utile et intervenir au bon moment. Il est primordial de ne pas se tromper dans la mise en œuvre de la méthode de distribution des données pour chaque cas d’utilisation afin de ne pas faire d’erreur.

Il faut également faire attention lorsqu’on conçoit une stratégie de partage de données pour que cette dernière n’entraîne pas des problèmes de violation de données. Pour protéger les données de chaque utilisateur sur internet, il y a des normes de sécurité ou de souveraineté des données qu’il faut respecter.

La protection de la vie privée des consommateurs est régie par le règlement général sur la protection des données (RGPD) pour l’Union Européenne et par la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs. Mais ce ne sont pas les seuls, il existe d’autres lois protégeant les données. Il faut toujours prendre garde à rester conforme avec les lois sur la protection des données personnelles, surtout si l’entreprise souhaite commercialiser les données en les partageant avec des partenaires tiers.

Le partage de données est soumis à un risque de sécurité même s’il est généralement accompagné de diverses restrictions, cryptages et autres mises en garde. Cela ayant pour but d’éviter tout accès non autorisé. Cependant, ce n’est pas une garantie absolue contre les risques de piratage.

Souvent, seules les personnes disposant du lien du fichier peuvent avoir accès au fichier partagé. Là encore, le propriétaire du fichier peut choisir quels autres utilisateurs disposant du lien sont autorisés à l’éditer et le modifier et lesquels ne peuvent y accéder qu’à titre de lecteur.

Il est également possible de crypter les données afin d’empêcher qu’un ensemble de données soit modifié simultanément par deux utilisateurs. 

Le partage externe des données peut accroître le risque de compromission des informations, car les données ne sont pas entièrement sous le contrôle de l’expéditeur. Avant que le partage des données n’ait lieu, il est nécessaire de définir avec précision les parties prenantes, la portée et les conditions du partage des données. Cette information doit être transparente et facilement accessible pour toutes les parties prenantes.

Utiliser la technologie de pointe pour un partage de donnée optimisé

Il faut savoir qu’il existe plusieurs manières de faire un partage de données, selon les besoins et selon les cas. Chaque entreprise peut avoir des approches différentes pour mettre en place une politique de partage de données qui répond à leurs besoins spécifiques. Pour certaines, la mise en place d’un  écosystème de partage  ira plus lentement que pour d’autres. D’ailleurs, c’est peut-être pour cela que Gartner prévoit qu’en 2022, seuls 5 % des programmes de partage de données seront totalement fiables. C’est-à-dire, être capables de reconnaître les données de confiance sans faire d’erreurs et localiser les différentes sources d’où elles proviennent.

Mettre en place un système de partage de données centré sur le cloud (mais pas que sur le cloud)

Le cloud est un endroit qui permet à chaque personne ou entreprise de créer un écosystème de partage de données particulièrement efficace.  

En effet, par le partage des données, les utilisateurs peuvent développer de nouvelles applications et services en utilisant un maximum de données. En outre, ils peuvent aussi les partager avec leurs partenaires pour s’assurer un maximum de retombées économiques.

Cependant, les données ne peuvent pas être partagées à l’infini. Ainsi, pour maximiser l’impact des données sur les autres utilisateurs, il faut choisir de publier ces données sur une plateforme centrée sur le cloud qui offre des services de partage de données. Cette plateforme doit être capable d’offrir une valeur ajoutée aux utilisateurs qui partagent leurs données. Elle doit également permettre aux utilisateurs de s’assurer que leurs données ne seront pas utilisées sans leur accord.

La valeur de ce genre de plateforme est qu’elle offre des services intégrés pour aider les utilisateurs à partager leurs données et à en tirer un maximum d’avantages. En outre, ces plateformes fournissent tout un écosystème de services d’analyse de données qui augmente l’efficacité.

Les entreprises peuvent utiliser une plateforme d’analyse de données polyvalente comme Teradata Vantage par exemple. En conjonction avec le lac de données et d’autres magasins de données, elle permet aux équipes de réaliser une intégration simplifiée et de partager facilement des informations basées sur les données.

Une des solutions les plus pratiques pour faire un tel choix est de faire appel à une plateforme de cloud privé, qui est un service de partage de données en mode SaaS (Software as a Service). En plus de permettre au client de contrôler l’accès aux données, cette solution assure également la confidentialité et la sécurité des données.

On pense que les nouveaux concepts d’architecture de données comme le Data Fabric, qui est l’espoir de l’avenir de l’analyse des données, permettent également d’effectuer un partage de données simplifié. Pour cela, il utilise l’automatisation de l’intégration et met en place des feuilles de route claires dans l’écosystème des données.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouvez les formations Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment aux métiers de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.

Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur Facebook, LinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.