fbpx

La santé mentale au travail après une pandémie

Depuis la mise en place des mesures gouvernementales liées à l’épidémie de COVD-19 et le bouleversement des conditions de vie dû à l’enfermement, la peur du virus et le bouleversement des conditions de vie ont eu des effets négatifs sur la santé mentale des personnes.

La santé mentale est un terme général qui englobe de nombreux éléments. Elle fait référence à la façon dont vous vous sentez, à vos pensées et à vos émotions. Il s’agit également de savoir si vous avez des problèmes avec votre cerveau, vos nerfs ou d’autres parties de votre corps.

Les troubles psychiatriques constituent un problème important pour la société. Tant en termes de soins médicaux que d’intégration sociale et professionnelle, les troubles psychologiques constituent un problème important pour la société.

Le COVID-19 a eu un impact dramatique sur l’état de santé mentale de la population.

La pandémie de Covid-19 a eu un impact important sur la santé mentale de la population française. En particulier, le confinement imposé depuis le 17 mars 2020 a entraîné une augmentation spectaculaire de l’anxiété et de la dépression au sein de la population. La propagation du virus a été suivie d’une montée de l’anxiété autour de l’infection et de la mise en place au niveau social de mesures restrictives. De même, l’isolement, la diminution de l’activité physique, l’augmentation du niveau de stress, l’ennui, l’organisation à domicile de la vie professionnelle et familiale… sont autant d’éléments qui peuvent avoir un impact sur la santé mentale.

Quelles sont les actions mises en place par santé publique France

Dans ce contexte, Santé Publique France publie un bulletin hebdomadaire sur la santé mentale de la population. Ces bulletins ont pour objectif de suivre et d’analyser l’évolution des passages aux urgences et des actes SOS Médecins (anxiété, comportement anxieux, état dépressif…) et d’informer l’ensemble des acteurs de la santé mentale de l’évolution de la santé mentale de la population. Ces informations contribuent à l’orientation de la prise de décision des décideurs, des actions portées par les acteurs de terrain et plus largement à sensibiliser le grand public à ce rapport.

Enquêtes dans la population en général et auprès des populations vulnérables

Santé publique france a mis en place une enquête pour observer l’impact de cette épidémie sur la santé mentale des Français, et pour identifier les groupes les plus à risque. Les enquêtes, en plus des connaissances tirées de l’analyse et de l’interprétation de la littérature, aident à élaborer et à renforcer les messages de prévention destinés aux populations.

 enquête CoviPrev : 

Cette enquête a été réalisée par Santé publique France entre le 1er et le 30 décembre 2020. Elle a pour objectif de mesurer l’évolution de la pandémie Covid-19 dans le temps, ainsi que son impact

Enquete CONFEADO 

En réponse à la pandémie de COVID-19, le gouvernement français a fermé toutes les écoles de France le 16 mars 2020. Cette mesure a touché des millions d’élèves, qui ont été confinés chez eux pendant plusieurs semaines. Comment ont-ils vécu cette période et quelles ont été leurs stratégies d’adaptation ?

Pour répondre à cette question, Sante Publique France lance l’étude “CONFEADO”, en partenariat avec l’hôpital Avicenne de Bobigny, l’université Sorbonne Paris Nord, l’Inserm, le CN2R, le réseau Lab School et l’université de Tours.

Cette étude vise à comprendre comment les jeunes de 9 à 16 ans ont vécu l’enfermement jusqu’au 11 mai 2020 et comment celui-ci a pu affecter leur bien-être. Elle permettra de formuler des recommandations aux pouvoirs publics pour les accompagner dans cette période de déconfinement et de retour à l’école après la fin de l’enfermement.

Enquete Covimater

Les femmes enceintes au troisième trimestre de leur grossesse sont considérées comme présentant un risque accru de développer des formes graves de COVID-19. Le manque de connaissances sur ce virus a conduit les scientifiques à concentrer leurs études sur les implications médicales du COVID-19 chez les femmes enceintes qui ont été infectées en fin de grossesse. Peu d’études ont mesuré l’impact des pandémies et de leur confinement sur les femmes enceintes. Quel que soit leur trimestre et qu’elles aient été infectées ou non, ces études n’ont révélé aucune différence significative entre les groupes.

Enquête Enabee

La crise de la pandémie de COVID- 19 a créé un besoin urgent et une demande de la part des professionnels de la santé et de l’éducation, des parents et des jeunes eux-mêmes, en matière de prévention, de soutien et de traitement des troubles du bien-être chez les enfants et les jeunes. Pendant la crise sanitaire, le suivi effectué dans les services d’urgence des hôpitaux a révélé un plus grand nombre d’admissions pour troubles psychologiques chez les enfants et les adolescents.

C’est dans ce contexte que le Président a annoncé en avril 2021 le lancement d’une étude nationale sur le bien-être des enfants. L’étude est d’abord menée chez les enfants de moins de 11 ans, qui manquent de données sur le sujet ou dont les données sont très fragmentaires. Il viendra ainsi compléter les systèmes actuels de surveillance épidémiologique des adolescents et des jeunes adultes (EnClass, i-Share, etc.).

Les résultats de l’étude menée par Enabee montrent que :

  • Acquérir de nouvelles connaissances scientifiques sur le sujet et combler un manque de données existant.
  • Produire des résultats utiles en termes d’amélioration des politiques publiques en matière de prévention et de soins, et offrir à terme un cadre de vie propice au développement des personnes de la naissance à l’âge adulte.

Des mesures de prévention et de promotion de la santé mentale sont mises en œuvre

Campagne “en parler c’est se soigner”

Le 6 avril 2021, Santé publique France (SPF) et le ministère des Solidarités et de la Santé (MSH) lancent un programme de sensibilisation au numérique à destination du grand public, avec une attention particulière portée aux jeunes de 18-24 ans. L’objectif est d’inciter les gens à parler à leur famille et à leurs amis, aux médecins et à utiliser les structures d’écoute existantes.

​​Campagne “j’en parle à”

 

L’objectif de la campagne ” J’en parle à ” est de limiter l’impact négatif de la pandémie de COVID-19 sur la santé mentale des jeunes en les incitant à parler à un tiers de confiance et en utilisant le dispositif de téléassistance Fil Santé Jeunes, notamment en utilisant ses services en ligne

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouvez les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment aux métiers de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié ! 

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.