Gestion des risques pour la santé et la sécurité au travail

Peu importe le domaine d’activité, les risques professionnels sont toujours présents. Ils sont une menace constante pour les salariés qui peuvent subir un accident ou développer une maladie. La gestion des risques pour la santé et la sécurité au travail est ainsi primordiale pour assurer le bien-être des travailleurs.

Quels sont les risques de santé et de sécurité au travail ? 

Il existe de nombreux risques en matière de santé et de sécurité au travail. Il convient de les identifier afin de mettre en place les différentes mesures de prévention qui s’imposent. Il est possible de les classer en différentes catégories :

  • Les risques mécaniques :

Les coupures et perforations, les différentes projections, ainsi que les heurts et les écrasements par des machines ou des objets font partie de cette catégorie. Il en est de même pour les maladies engendrés par les différentes contraintes posturales et les gestes répétitifs. 

  • Les risques physiques :

Les risques physiques sont la perte de l’audition suite à une exposition prolongée à un niveau sonore élevé, de fortes vibrations. Il y a aussi les risques engendrés par les intempéries, les éventuels incendies et explosions ou encore la mauvaise qualité de l’air et le niveau d’éclairement. 

  • Les risques chimiques :

Les risques chimiques sont ceux engendrés par une forte exposition à une substance chimique, des produits cancérigènes, toxiques ou mutagènes. L’exposition à des produits allergisants, corrosifs et irritants fait aussi partie de ces risques. 

  • Les risques biologiques :

Ces risques regroupent les dangers que représentent l’exposition à des agents allergisants et infectieux, mais aussi les piqûres et morsures d’insectes. 

  • Les risques radiologiques :

Ces risques sont présents s’il y a des rayonnements laser et électromagnétiques ou des radiations ionisantes sur le lieu de travail. 

  • Les risques psychosociaux :

Dans cette catégorie, on répertorie les agressions physiques et verbales, les charges de travail excessives, le stress ou encore le harcèlement moral et sexuel. 

Quelles sont les 3 mesures de prévention des risques ?

La prévention des risques au travail consiste à éviter non seulement l’apparition, mais aussi le développement et l’aggravation des incapacités et maladies causées par ces risques. Dans le domaine de la santé et sécurité de travail, cette intervention se fait à trois niveaux :

  • L’action primaire :

C’est ce qu’il faut faire en premier lieu. Il s’agit d’intervenir au sein de l’entreprise afin d’évaluer les facteurs de risques afin de les réduire à leur strict minimum ou mieux, les supprimer. Cela consiste, la plupart du temps, à assainir le lieu de travail, afin de le rendre plus sain et sécurisé pour le travail. Les mesures à prendre varient en fonction du domaine d’activité. Il existe d’ailleurs diverses conventions par corps de métier qui permettent de savoir quelles sont les mesures à prendre pour éviter tel ou tel risque au travail pour un secteur d’activité en particulier. 

  • L’action secondaire :

Il arrive que malgré toutes les précautions prises, le risque demeure bel et bien présent, n’ayant pas pu être éradiqué. Il convient alors de suivre l’évolution de ces risques et de l’état de santé des salariés, afin d’éviter les éventuelles complications.

  • L’action tertiaire :

Un accident ou une maladie professionnelle est apparue. L’objectif, à ce niveau, est de limiter les conséquences du risque en question à son strict minimum. Il convient de mettre en place un plan d’action pour maintenir en emploi le salarié. 

Peu importe le niveau d’intervention, il faut que tous les acteurs concernés s’impliquent. Toutes les spécificités de l’entreprise comme son secteur d’activité, son implantation géographique ou sa taille, doivent être prises en considération.

Comment assurer la santé et la sécurité au travail ?

Pour assurer la santé et la sécurité au travail, il faut mettre en place une démarche de prévention bien organisée et suivie. Il est primordial de planifier les actions à mener et d’évaluer régulièrement l’efficacité de ces dernières. Ces actions sont menées dans le but d’assurer la santé et la sécurité des salariés, mais aussi d’améliorer les conditions de travail.

Il est conseillé d’éviter les risques et d’en évaluer l’importance. Si le risque ne peut être supprimé, il faut étudier son importance pour orienter efficacement les actions de prévention. L’objectif est de combattre les risques à la source. Il faudrait aussi adapter le travail au salarié en tenant compte, non seulement des différences entre les individus, mais aussi de l’évolution de la technique. Il faudrait faire une veille constante pour remplacer les outils et les procédures potentiellement à risque et intégrer de nouvelles procédures. L’objectif est de trouver une méthode de travail efficace, mais avec un très faible danger.

Dans tous les cas, il faut mettre en place des mesures de protection qui conviennent à tous les salariés et non à quelques individus isolés. Les mesures de protection individuelles ne doivent être que complémentaires. 

Quels sont les outils de gestion des risques au travail ?

Les employeurs sont tenus par la loi d’évaluer les risques qui existent au sein de leur entreprise. Ils doivent ainsi tenir à jour un document unique d’évaluation des risques ou DUER. Ce document doit contenir les résultats des évaluations des risques pour la santé et la sécurité des salariés. Il met ainsi en exergue les risques identifiés au sein de chaque unité de travail. La démarche de prévention mise en œuvre doit aussi figurer dans ce document. À ce titre, il convient de mettre à jour le DUER au moins une fois par an. 

Il existe un outil en ligne gratuit et parfaitement anonyme permettant d’évaluer les risques de santé et sécurité au sein de l’entreprise et de remplir le DUER. L’outil est pratique et interactif. Vous n’avez qu’à remplir un questionnaire en ligne pour effectuer une évaluation. 

Cet outil d’évaluation des risques professionnels est accessible à différents corps de métier. Le questionnaire s’adapte à différents secteurs d’activité allant du travail de bureau et du télétravail, au transport routier, en passant par les commerces et services, ainsi que les métiers de l’environnement et les industries graphiques.

Vous cherchez une opportunité en Data Science

<div class=”page” title=”Page 1″> <div class=”layoutArea”> <div class=”column”> <div class=”page” title=”Page 1″> <div class=”layoutArea”> <div class=”column”> <h2><span>Définition Data Science</span></h2> <span>Compte tenu de l’expansion rapide du domaine, la définition de la science des données peut être difficile à cerner. Pour expliquer simplement ce qu’est la Data science, il s’agit de l’utilisation de données et de statistiques avancées pour faire des prévisions. La science des données est également axée sur la création d’une compréhension entre des données en désordre et disparates. Le «problème» abordé par un scientifique diffère considérablement d’un employeur à l’autre. </span><br /></div> </div> </div> </div> </div> </div>

” data-gt-translate-attributes=”[{“attribute”:”data-cmtooltip”, “format”:”html”}]”>Data Science

? Cliquez ici pour accéder en avant-première à notre nouvelle plateforme d’emploi boostée à l’IA.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouver les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment au métier de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.