fbpx

Comment créer une culture Data Driven pour votre entreprise ?

À l’ère du Big Data, l’exploitation des données fait partie des meilleures stratégies permettant de booster les performances d’une entreprise. Toutefois, pour obtenir des résultats viables grâce à ce type d’exploitation, une parfaite maîtrise des données s’avère essentielle. Il est également important de cultiver au sein de l’entreprise une culture Data Driven, aussi connue sous la nomination de culture axée sur les données. Mais qu’entend-on par culture Data Driven ? Quels principes faut-il suivre pour l’instaurer dans son entreprise ? Et quels sont ses avantages ? Pour avoir les réponses à ces nombreuses interrogations, voici les essentiels à savoir sur la culture Data Driven.

C’est quoi le Data Driven ?

La culture Data Driven fait référence à une organisation entrepreneuriale axée exclusivement sur les données. En d’autres termes, lors de la prise de décision opérationnelle et stratégique, l’entreprise s’appuie sur l’analyse de données pertinentes, que celles-ci soient d’origine interne ou externe. 

Comment devenir une entreprise data Driven ?

Aujourd’hui, la mise en place d’une culture Data Driven au sein d’une entreprise devient capitale dans la mesure où toutes les structures disposent d’une montagne de données qui ne demandent qu’à être exploitées. Toutefois, il convient de préciser que cette mise en place n’est pas toujours facile et requiert l’implication de l’ensemble du personnel. Pour en savoir plus, voici 10 étapes à suivre pour réussir l’instauration d’une culture axée sur les données dans son entreprise.

Aux cadres de donner l’exemple

Comme pour tout changement, il est important que les supérieurs donnent l’exemple afin d’obtenir les résultats escomptés. Ainsi, pour l’instauration de la culture Data Driven dans la société, les cadres hiérarchiques doivent s’engager pleinement dans la promotion du changement. Leur engagement incitera ensuite les autres membres de l’entreprise à faire preuve de la même motivation, ce qui diminuera les risques d’échec.

Bien choisir ses métriques

La culture axée sur les données ne se limite pas à la collecte de celles-ci. En effet, il est nécessaire de savoir les analyser correctement et d’une manière pertinente. Pour ce faire, les métriques, aussi appelées KPI ou Key Performance Indicators, jouent un rôle majeur.

Grâce aux métriques, il sera facile de mesurer l’efficacité des actions déjà entreprises dans le cadre de la mise en place de la culture Data Driven. Ensuite, en fonction des résultats, il sera aisé d’adapter sa stratégie et d’effectuer des prédictions pertinentes.

Ne pas isoler les data scientists

La création d’une culture Data Driven implique forcément l’intégration d’un ou de plusieurs data scientists dans son équipe. En effet, étant des professionnels qualifiés dans le domaine de la data science, notamment dans le traitement et l’analyse des données, ces derniers sont un atout non-négligeable lors de la transition.

Pour optimiser l’efficacité des actions des data scientists, il est recommandé de leur offrir un espace de travail qui favorise leurs interactions avec les autres membres du personnel. En effet, nombreux sont les dirigeants qui pensent, à tort, qu’en les éloignant des autres équipes, l’avancement de leurs tâches sera plus rapide. Toutefois, il a été remarqué que la communication donne davantage de meilleurs résultats.

Faciliter l’accès aux données

Pour de nombreuses structures, un des problèmes récurrents rencontrés lors de la création d’une culture axée sur les données est la difficulté d’accès à ces dernières. Pour y remédier, il est donc recommandé de mettre en place les mesures nécessaires permettant à tous les membres de l’équipe d’y accéder facilement.

L’avantage de cette démarche est de permettre aux analystes de traiter les données rapidement, sans perdre du temps à attendre la validation des différentes demandes d’accès aux données internes.

Savoir mesurer l’incertitude

Parmi les indicateurs dont il faut tenir compte, il est important de quantifier, et ce, de manière explicite, le niveau d’incertitude dans l’optique d’appréhender facilement les données plus tard. Dans ce contexte, il faut ainsi concentrer ses actions sur les sources potentielles d’incertitude. Cela permet d’avoir une meilleure compréhension des modèles et de mener ensuite des tests et des essais visant à la mise en place d’un système de contrôle performant.

Toujours faire preuve de simplicité

La culture Data Driven est déjà un concept difficile en soi. Pour ne pas se perdre dans les procédures de mise en place, la simplicité est ainsi de rigueur. En d’autres termes, il est important de procéder étape par étape en commençant par l’analyse des données des plus simples aux plus compliquées.

Ne pas lésiner sur les formations

Une équipe bien formée est toujours plus performante que celle qui ne l’est pas. Une formation est d’autant plus essentielle quand elle vient en appui à des changements importants comme la mise en place d’une culture Data Driven.

Attention, cependant, à ne pas se limiter à des formations trop théoriques qui vont favoriser encore plus d’incompréhension chez les membres de l’équipe. Privilégiez les séances alternées de théories et de pratiques, les brainstormings ainsi que la pédagogie inversée.

Mettre en avant les avantages pour les membres de l’équipe

Le premier enjeu de l’instauration d’une culture orientée sur les données est, certes, l’amélioration de l’expérience client. Toutefois, dans cette aventure, il faut également mettre la lumière sur les bénéfices des employés. Cela permet, en effet, de les motiver à s’impliquer davantage dans le processus de changement. Parmi les avantages que l’on peut citer, il y a, entre autres, une gestion plus fluide des données, un gain de temps sur le traitement et bien d’autres encore.

Opter pour l’uniformité

Pour une analyse de données plus optimisée, la mise en place d’un processus uniforme, que ce soit au niveau du codage, des sources et de la méthodologie, est à privilégier. En effet, cette uniformité facilite les traitements individuels et permet de prévenir les incohérences. En outre, cela facilite l’organisation en équipe.

Fournir des explications quant aux choix analytiques

Lors de la résolution des problèmes analytiques, chaque analyste a sa manière d’aborder un sujet. Il est alors rare de rencontrer une approche unique. Pour éviter les incompréhensions, il est conseillé de toujours expliquer ses choix analytiques en détaillant ses réflexions et ses hypothèses. 

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouver les formation Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment au métier de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.

Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié !

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.