Leonardo, un robot qui marche… et vole !

Les progrès dans le domaine de la technologie et de l’innovation ne cessent de nous surprendre. En effet, cette fois-ci, on assiste à une évolution dans le secteur de la robotique : la naissance d’un robot qui peut à la fois marcher et voler. Mais comment est-ce possible, me diriez-vous ? Pour en savoir plus, découvrez tout de suite l’histoire de Leonardo, un robot bipède qui a réussi l’exploit de marcher et de voler.

À propos de Leonardo

Leonardo est un acronyme correspondant à LEgs ONboARD drOne. Il s’agit d’un nom donné à un robot unique en son genre. En effet, ce drone volant possède une morphologie qui sort de l’ordinaire et qui est constituée :

  • D’une tête sphérique ;
  • D’un tronc ;
  • De deux jambes multi-articulées ;
  • De deux bras motorisés avec à chaque extrémité des hélices doublées.

Au niveau de la taille, ce robot innovant pèse 2.58 kg et mesure 75 cm de haut.

Leonardo : un robot hybride à multiples talents

Outre sa morphologie inhabituelle pour un drone, Leonardo, ou Leo pour les intimes, se distingue également des autres machines intelligentes par ses prouesses. Il est notamment capable de voler à une vitesse allant jusqu’à 3 m/s. Un mouvement qui est possible grâce à un système de propulsion, à une paire de bras motorisés et à des hélices doublées fixées à l’extrémité de chaque bras.

Ce drone a aussi la capacité de marcher. Cependant, il convient de noter qu’avec ce mode de déplacement, Leo enregistre quelques ralentissements dus notamment au fait qu’une synchronisation des mouvements des jambes est nécessaire et que le poids du robot est principalement porté par ses deux bras.

Mais malgré les lenteurs constatées lors des marches, il est utile de préciser que cela est loin d’affecter les performances de Leonardo. En effet, de par sa structure hybride, ce robot est tout à fait capable de réaliser des tâches comme : 

  • Faire du skate ;
  • Marcher sur une slackline ;
  • Sauter aisément depuis une certaine hauteur ;
  • Esquiver de nombreux obstacles.

Bref, des situations souvent considérées comme insurmontables pour la plupart des robots bipèdes.

Quel avenir pour Leonardo ?

Ce projet d’intelligence artificielle appartient à des ingénieurs travaillant au sein du département robotique de l’université Caltech ou California Institute of Technology. Il consiste notamment à construire un robot autonome capable d’intervenir dans des situations à risques pouvant s’avérer dangereuses pour la vie d’un humain au quotidien. Il peut s’agir, à titre d’exemple, d’une opération au niveau des ponts, des barrages ou encore des lignes sous haute tension. 

Cependant, avant de pouvoir atteindre cet objectif, des perfectionnements quant à certains aspects de Leonardo s’imposent. On parle, entre autres, de l’autonomie du drone qui, pour l’instant, est loin d’être suffisante. En effet, pour le moment, Leo ne peut effectuer qu’un vol d’une durée de 1 minute et 30 secondes ainsi qu’une marche d’une durée de 3 minutes et 30 secondes. Des performances qui sont loin de suffire au vu de la complexité des tâches qu’on pense lui confier à l’avenir.

Vous souhaitez vous former au Big Data ? Retrouvez les formations Data Full Stack et Data Analyst qui vous forment aux métiers de Data Analyst, Data Scientist, Data Engineer et AI Scientist.
Merci pour votre lecture ! Si vous souhaitez lire nos prochains articles autour de la Data et de l’IA, vous pouvez nous suivre sur FacebookLinkedIn et Twitter pour être notifié lorsqu’un nouvel article est publié ! 

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.