Comment changer de vie ?

comment changer de vie

Mutation ou reconversion professionnelle, séparation d’avec un partenaire, relogement ou déménagement dans une autre ville…nombreux sont les changements susceptibles de ponctuer la vie de tout un chacun. Intentionnels ou non, ils nécessitent une réflexion sur la manière de faire et le bon point de départ. Pour s’assurer la transition possible vers une nouvelle vie de rêve, voici quelques pistes qui devraient vous éclairer.

Réfléchir sur ses motivations et ses perspectives de changement

S’il est précipité, le changement désoriente : impossible alors de poser les bonnes bases d’une nouvelle vie. Aussi, avant toute décision de changement, il faut prendre du recul, en prenant conscience et en mesurant ses besoins et envies. Est-ce qu’on part d’une réelle et profonde envie de changer de vie et non d’une simple déception passagère ? A-t-on besoin de changer de vie, de statut ou de mode de vie ?

Pour éviter les déconvenues une fois son projet lancé, une évaluation préalable de ses sources de satisfaction d’une part et de frustration d’autre part s’impose. Cette étape doit se faire tant au niveau de son cercle familial et amical, que dans son cadre professionnel. Changer de métier, de maison, d’environnement, de partenaire… qu’est-ce que cela implique pour son bonheur et son bien-être ?

Pour résumer cette première réflexion, on peut opérer une comparaison des perspectives. Si l’on applique uniquement des changements mineurs à sa situation actuelle, à quels scénarii et conditions s’attendre dans quelques mois, quelques années ou sur un plus long terme ? Au contraire, si un réel changement s’opère : à quel genre de vie aura-t-on affaire dans les années ou la décennie à venir ? 

Accepter la nouvelle situation à venir

En principe, changer de vie est toujours difficile, dès le choix même de son orientation. On fait face à un certain nombre d’obstacles techniques, matériels, spirituels… : vivre sans les soins apportés par l’autre ou devoir faire des concessions dans le cadre d’une nouvelle vie commune, devoir changer de trajets au travail, modifier sa gestion financière, etc. Mais alors, comment savoir si on est prêt à changer de vie de cette manière ? La réponse se résume ainsi : 

  • on accepte de sortir d’une certaine zone de confort. Car même si la situation actuelle peut être déplaisante, on s’y est trop habitué pour pouvoir en sortir aussi facilement ;
  • on s’engage à renoncer à son ancienne vie, en mettant de côté les facteurs de négativité et en retenant les atouts susceptibles de faciliter sa transition ;
  • Le changement doit être accueilli à bras ouvert, pour éliminer une certaine partie de soi et accepter sa renaissance.

Mais tout cela n’invite pas à partir pour le total inconnu. Il faut visualiser le changement en préparant ses atouts, en procédant étape par étape…

Bien organiser sa transition et son changement de vie

D’autres questions se présentent sur ce point : comment changer de vie quand on n’a pas d’argent ? Comment passer à autre chose, quand on n’a justement pas réglé certaines facettes de son ancienne vie ? Comment partir et changer de vie ? La règle, c’est de ne pas tout subir ou tout affronter, tout de suite. Un changement de vie se fait étape par étape, principalement pour une question de moyens. On ne peut pas vraiment partir de rien quand on refait sa vie.

On doit se donner le droit de mettre en place des délais convenables et de choisir les phases du changement. Par exemple, une mutation ou la démission de son travail n’est pas forcément compatible avec un déménagement, une séparation de couple… Dans tous les cas, ce serait une source d’embarras. Pour éviter d’être submergé, il faut dresser un plan en priorisant et en hiérarchisant les actions à mener, en fixant des objectifs et en se donnant les moyens de les atteindre.   

Opter pour de l’accompagnement

Comment changer de vie rapidement et avec assurance ? La peur des difficultés, la crainte d’un mauvais choix de modalités, la considération des critiques ou du regard des autres sont autant de freins potentiels. Globalement la peur de l’échec est le principal obstacle qu’on peut ressentir tout au long des étapes de changement de vie. Mais on doit aussi accepter le fait que l’insuccès fait partie du processus, comme le dit si bien l’adage « Il n’y a pas l’échec : soit on gagne, soit on apprend ! »

Pour y arriver, il est parfois judicieux de choisir de se faire accompagner par un coach de vie : un conseiller d’orientation, un psychologue, une association, un coach personnel, ou simplement un proche qui est passé par le même chemin. 

Kickstart your data career !

Nous contacter

1 CRS VALMY 92800 PUTEAUX
NDA : 11922370892

DataRockstars

Ressources

Nos références

Certifié Qualiopi

© 2023 DATAROCKSTARS. Tous droits réservés.